Première journée de l’AFU – les cold cases : la reprise des données de fouilles anciennes

Le nouveau projet collectif (UMR ArScAn) ARCHÉOLOGIE DU FAIT URBAIN (l’AFU) a tenu sa première journée d’étude le vendredi 29 juin 2018 (bâtiment Max Weber, salle 2 RDC).

Vingt personnes d’horizons divers et variés (SRA, services territoriaux, INRAP, universités, CNRS) ont participé à cette première journée, dont le compte-rendu sera bientôt disponible sur cette page.

Le principe de ces journées, exposé dans la note initiale de présentation du projet de thème est celui de discussions autour de projets en cours, destinées à croiser et faire partager des expériences.

Cliquer ici pour ouvrir le programme et résumés des interventions de l’AFU 2018
Cliquez ici pour ouvrir le flyer

Cliquer ici pour ouvrir le compte-rendu de cette première journée

 


1 réflexion sur « Première journée de l’AFU – les cold cases : la reprise des données de fouilles anciennes »

  1. Ping : Archéologie du Fait Urbain – 2e journée : Veille sur la Ville – Les projets collectifs d'ArScAn

Les commentaires sont fermés.